Masser son chien, quelle drôle d’idée !

Masser son chien ? Quelle étrange idée ! 

En fait, cela vous permet de répondre à deux besoins essentiels. Tout d’abord l’occasion d’un moment de complicité et de détente avec votre animal. Ensuite, ce sera l’occasion de vérifier son état de santé, de repérer ses zones de douleur ou de repérer des anomalies comme des blessures ou des tumeurs.

Mais attention de ne pas reproduire les mêmes massages que pour un humain. Masser un chien est différent. Un massage en profondeur ou un massage tonique sera vécu comme une expérience agressive. Il faudra trouver des mouvements doux pour qu’il se détende en toute confiance.

Est ce que mon chien aime les massages ?

Vous saurez facilement voir s’il apprécie votre massage. il fermera ses yeux, il se laissera aller contre vous, sa respiration sera plus lente. Comble du bonheur, il s’étirera peut être de tout son long.

Pour en être sûr, faites une pause. Il devrait vous en redemander encore, en plaçant sa tête sous votre main par exemple.

Par contre, s’il détourne la tête, se raidit, essaye de mordiller la main ou s’il s’éloigne, c’est que cela suffit ou qu’il n’apprécie pas. Arrêtez pour cette fois mais essayez de raccourcir la durée et diminuez l’intensité lors de la prochaine séance.

Je vous propose ces 2 photos. Si votre chien a la même expression, c’est que vous êtes un pro du massage !

 

Les vieux chiens et les chiens en mauvaise santé ou blessés.

Attention, dans ce cas le massage risque d’être douloureux. Mieux vaut en parler avec un professionnel.

Comment masser ?

Tout est dans la progression et dans “l’écoute”.

Commencez avec votre chien dans une position confortable, assis ou couché et caressez le dans les endroits qu’il aime le plus, la tête, le poitrail, le ventre, le dos. En même temps parlez lui doucement, surtout si c’est la première fois. Soyez calme, détendu, attentif à ses réactions.

N’oubliez pas qu’il s’agit d’un massage superficiel et pas en profondeur.

Un petit truc, les oreilles si votre chien l’accepte. Toujours en douceur vous pouvez saisir en douceur les oreilles entre vos doigts et frotter doucement. Il peut aussi apprécier si vous lui caressez les babines.

Ensuite, massez lui les épaules.

C’est un endroit qu’il ne peut pas atteindre lui même, il appréciera donc particulièrement des caresses voire des grattouilles. Faites des mouvements circulaires avec vos doigts sans trop appuyer. Attention , adapter l’amplitude et la pression à votre chien . 

Puis élargissez progressivement la zone de massage. Passez au poitrail, au dos, au haut des pattes. 

En massant le dos faites attention à ne pas lui faire mal en massant directement la colonne et les vertèbres. Massez plutôt de chaque côté et de manière symétrique.

Et les pattes ? alouette.

Certains chiens n’aiment pas être touché aux pattes et aux coussinets. Allez y doucement et arrêtez si votre chien semble inquiet ou s’il retire la patte. Vous y reviendrez très doucement et s’en insister plus tard.

Pour finir

Après l’avant et le dos, vous pouvez terminer en lui massant la base de la queue de chaque côté de la colonne, puis les pattes arrières. 

Quand masser ?

Surtout jamais à un moment où votre chien ou vous même êtes énervé, ou excité. Trouvez un moment de calme.

Le massage ne devrait pas durer plus de 10 minutes. Si votre chien en redemande, à vous de voir.

Quelques trucs en plus

Le massage, c’est l’occasion de faire quelques exercices.

L’inspection

Votre chien est calme et détendu, profitez-en pour vérifier s’il n’a pas de bobos. Palpez bien tout son corps pour vérifier s’il n’a pas de zone douloureuse.

Le toilettage

Vous pouvez aussi en profiter pour couper les poils entre les coussinets, couper les griffes trop longues ou abîmées, ou démêler des poils. Mais soyez sûrs de ne pas lui faire mal, car sinon, il acceptera moins facilement la prochaine séance.

Les manipulations

Si vous avez remarqué qu’il n’accepte pas certaines manipulations, par exemple lors de la dernière visite chez le vétérinaire, alors vous pouvez essayer sans insister. Par exemple l’examen des dents. 

Et maintenant , à vous de jouer…