06 64 17 72 72
dogeduc18@orange.fr

Que du positif pour Ohana avec Dog Educ 18 !

Que du positif pour vous et Votre Compagnon !

Que du positif pour Ohana avec Dog Educ 18 !

Ohana est une magnifique bouledogue américaine de 8 mois, mais malheureusement sourde, comme certaines de ses congénères.

Un cas difficile !

La surdité chez les chiens provoque souvent des comportements indésirables voire dangereux. Car le chien est souvent surpris par l’environnement et développe donc un niveau de stress plus important qu’à l’habitude.

Un autre problème se pose lors des ballades, si Ohana est lâchée, comment la rappeler en cas d’urgence. La garder en laisse est une solution mais du coup Ohana ne peut pas se dépenser, et quand on est une bouledogue de 8 mois, le besoin de dépense est énorme ! Et cela se retrouve à la maison avec une Ohana toujours bien tonique.

Le programme de travail s’est déroulé sur plusieurs axes :

La gestion de l’excitation

La gestion de l’excitation d’une part. Même si un chien manque de dépense physique, ce n’est pas une excuse à une surexcitation excessive et le chien peut apprendre à s’autogérer de lui-même. C’est ce que j’appelle l’autocontrôle, et la gestion de la solitude. Nous avons appris à Ohana qu’il y a des périodes pour se défouler et d’autres périodes pour le calme.

Apprendre à récompenser et renforcer le calme n’est pas quelque chose de facile, car il faut récompenser du « rien ». En général, on récompense une action, un résultat, une réussite, mais jamais un instant où il ne passe rien ! . Si vous êtes intéressés vous pouvez aussi consulter le descriptif du stage « un chien cool »

Comment rappeler un chien sourd ?

Le deuxième problème a été de trouver un moyen de compenser la surdité en développant d’autres moyens de communication entre Ohana et sa maîtresse, et aussi de trouver une solution pour les balades en liberté en forêt.

La surdité de Ohana étant très sévère, le recours au sifflet n’était pas suffisant, et nous avons développé le contact visuel, l’attention au maître. Ohana doit toujours savoir où est sa maîtresse, et toujours demander du regard l’autorisation. Cela doit devenir un réflexe.

Nous avons fait plusieurs sorties en forêt, mais en utilisant aussi la longe « en libre » pour pouvoir intervenir plus facilement en cas d’urgence. Comme Ohana est une chienne dynamique, la balade éducative demande une attention de tous les instants. Mais progressivement, Ohana a pris conscience de sa nouvelle liberté et surtout de des limites de cette nouvelle liberté.

“Chouette, des balades collectives au programme !”

Ohana a profité de balades collectives, donc avec beaucoup plus de distractions à cause de la présence des autres chiens, mais l’instinct grégaire joue aussi son rôle et le groupe de chien a plutôt tendance à rester auprès du groupe des maîtres.

Il a fallu plusieurs balades pour noter un progrès, et le travail doit être poursuivi, dans le même esprit de collaboration et de confiance mutuelle. Pas facile pour la maîtresse car le risque d’un dérapage est évidemment toujours plus grand dans le cas d’un chien sourd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *